Retour sur les championnats de France de D3 féminine et masculine 2015

Les Manchots sont partis le vendredi 12 juin à Saint-Brieuc pour disputer les championnats de France de division 3 masculine et féminine.

10 joueurs et 7 joueuses (en bi-club Montpellier-Perpignan), accompagnés par le président du club, ont ainsi parcouru 900 km en 12 heures de minibus.
L'arrivée à la belle piscine de Saint-Brieuc compense la courte nuit de sommeil. Les filles sont dans une poule unique avec 8 équipes, les 2 mieux classées joueront la finale. Les garçons jouent dans la formule classique à 12 équipes, séparées au départ en 4 poules de 3.

Les premiers matches révèlent les difficultés à (re)trouver un jeu collectif et des réflexes communs. Les filles débutent le championnat face à Moirans et perdent le match 4-0, pendant que les garçons bafouillent leur hockey contre Marseille, menant au score 2-0 sur un faux rythme, pour terminer à égalité 2-2 sans réussir à mettre l'intensité nécessaire.
La suite a été bien plus brillante, puisque les filles se sont bien trouvées dans le jeu et ont enchaîné les victoires assez facilement mais sans jamais se laisser aller : Royans/Clamart/Nantes (équipe déclassée) gagné 10-1 ; Brest gagné 8-0 et enfin Mulhouse gagné 5-1.

 

Pendant ce temps, les garçons se sont remis en question. Dès leur second match, contre Fontenay, ils ont enfin mis l'intensité nécessaire. Le score, 4-1, est sans appel et cette victoire est primordiale pour la suite. Mais les prisons s'accumulent. Alors que les manchots défendent à 3 contre 6, l'équipe profite du retour en jeu d'un prisonnier pour marquer sur une belle contre-attaque, que les spectateurs ont particulièrement appréciée. Après avoir disposé de Cagnes-sur-Mer 2 à 1, les joueurs sont un peu retombés dans leurs travers contre l'équipe de Saint-Brieuc qui a joué crânement sa chance. Le score final, d'un but partout, est suffisant pour accéder directement à la demi-finale le lendemain.

 

Avant cela, un repas fort sympathique dans une brasserie de Saint Brieuc permet de recharger les bateries et de se retrouver.

Le dimanche, les filles, toujours à 7 joueuses, continuent de rencontrer toutes les équipes en lice, à commencer par Morlaix-Iroise. Le réveil est difficile, et malgré une victoire 6-0, le match n’est pas particulièrement satisfaisant. Le match contre Neuilly, joliment gagné 7-0, a été l'occasion de se ressaisir.

Le dernier match contre Paris 5 s'annonce facile - les parisiennes sont en grande partie débutantes - , et les Manchottes se mettent en tête de tenter des nouveautés. Mais l’équipe est encore trop fraîche et l'expérience s'avère plus déstabilisante qu’autre chose : résultat, un match gagné 11-0 mais aucun plaisir de jeu collectif.

Pendant ce temps, les garçons, quand ils n'encouragent pas les filles, testent différentes façons de se mettre dans le jeu : échauffement à sec, petit jeu de touch rugby, séjour dans la fosse, derniers ajustements dans la zone d'échauffement.

Premier match de la journée vers midi, contre Grenoble. Le match commence mal, les Manchots laissent Grenoble mettre la pression, se gênent entre eux, et encaissent un but. Par la suite, le match est maîtrisé, la pression est quasiment constamment dans le camp d'en face, qui n'arrive pas à sortir le palet de son coin gauche. Les montpelliérains font craquer la défense à 3 minutes de la fin, gagnent un coup-franc, mais se prennent un but idiot sur l'action qui suit : 3 Manchots sortent se faire remplacer alors que le palet navigue devant nos buts… Plus le temps de revenir, 1-2 score final, la déception est palpable.

Pour les 2 équipes, il est donc primordial de se recentrer pour affronter le dernier adversaire. Les garçons assurent face à Cagnes-sur-Mer, score final 3-2, avec un dernier but anecdotique pour les adversaires quand le match est gagné. Très bon match des avants qui mettent une pression constante sur l'adversaire. Ah, s'ils avaient fait pareil le match précédent…

Les filles jouent la gagne, à nouveau contre Moirans, en finale ! Elles se concentrent sur le très beau parcours accompli depuis le début du week-end, surtout pour une première participation, et remettent les basiques à l’honneur. C’est donc encouragées par une équipe masculine de choc qu’elles entament le match contre des Moirannaises très percutantes. Moirans ouvre le score, Montpellier remonte, Moirans remet un but, Montpellier remonte, la tension est présente ! Montpellier enchaîne avec un nouveau but à quelques minutes de la fin de la deuxième mi-temps… Il ne faut surtout pas que les adversaires égalisent ! La défense prudente est de mise, les Manchottes arrivent à conserver le palet sur le mur gauche jusqu’à 10 seconde de la fin du temps réglementaire, mais les Moirannaises finissent par égaliser.

Le match se terminera en mort subite, avec une belle échappée de Moirans qui gagnera donc cette superbe finale 4-3.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le trajet retour est long mais les équipes se sont bien soudées et les encouragements mutuels ont profité à tous. L’accompagnement sur-mesure du président était aussi très agréable.

Bravo aux filles de Montpellier-Perpignan qui ont porté haut les couleurs de notre région pour leur première participation en championnat de France ! Elles montent en division 2 la saison prochaine.

Bravo aussi aux garçons qui, malgré leurs espoirs déçus, terminent tout de même sur le podium !
Le club du Montpellier Manchots Subaquatique remercie tous les acteurs qui lui ont permis d’en arriver là : Montpellier Méditerranée Métropole et particulièrement les personnels des piscines Neptune et Caron pour leur accueil, le Codep 34, et le Coreg PM.

 

 

Tags: 

Partager/Enregistrer